HAUT
Image Alt

Préambule

Le matériel présenté sur contrenature.org décortique tel ou tel versant de l’idéologie naturaliste – la croyance qu’il existe quelque chose comme « la Nature », ou comme des natures des choses –, mais cela n’implique pas une critique parfaitement cohérente ou systématique : certains articles, intéressants sous certains aspects, en laissent d’autres de côté, voire retombent incidemment dans des travers naturalistes.

Ainsi trouvera-t-on des textes qui réinjectent du finalisme dans telle ou telle entité « naturelle », par exemple en reprenant imprudemment des notions courantes telle celle de « fonction biologique » ou en présentant la « sélection » darwinienne comme un processus ayant une finalité ; d’autres manquent la critique de la séparation Humanité/Nature et ses implications concrètes ; d’autres arguent que tel comportement humain « est social » pour indiquer qu’il « n’est pas naturel » (ce qui apparaît comme une façon de présupposer en creux du « naturel »), etc.

L’idée de nature ne constitue pas pour l’instant un champ de réflexion ou de recherche spécifique, encore moins unifié, et n’a donc que rarement fait l’objet d’analyses globales. Certaines critiques se cantonnent à l’aspect philosophique, d’autres la considèrent sous un angle scientifique, d’autres historique, anthropologique, politique ou éthique ; et ces différents champs d’étude ne se donnent pas nécessairement la même définition de ce qu’ils nomment nature ou naturalisme. C’est pour cette raison que nous avons jugé utile de réaliser un tel site dédié aux nombreuses ramifications de l’idée de nature.

Il s’agit ici, avec toute l’humilité nécessaire, avec les moyens du bord, de tenter de développer cette culture générale anti-naturaliste qui nous fait trop souvent défaut.