HAUT
Une construction idéologique ?

Le concept de nature :
une construction idéologique ?

L’idée de Nature et celle de nature des choses ont beaucoup évolué au fil du temps. Ce qui n’a guère changé, c’est la fonction idéologique qu’elles remplissent, de légitimation de ces aspects de l’ordre existant qui nécessiteraient précisément d’être justifiés d’un point de vue éthique…


Cette conférence de Yves Bonnardel a été donnée à l’Université Lille 3 en mars 2016, à l’initiative de la branche lilloise du réseau étudiant Sentience.

*          *

*

Dans nos sociétés, ce qui est réputé « naturel » est perçu comme bon, normal et souhaitable et fait écran aux questionnements éthiques. Pourtant, l’idée qu’il existerait une « nature des choses » relève de la croyance. Qu’impliquerait un retour à la réflexion éthique et à l’analyse politique dans les domaines dits du personnel, de la politique, de la bioéthique, des mœurs, et même de « l’environnement » ?

 



Contre nature ne partage pas nécessairement le point de vue de ses contributrices et contributeurs. Si vous souhaitez critiquer, développer ou échanger sur cet article, n’hésitez pas à le faire sur notre page Facebook et notre compte Twitter. Pour proposer un texte pour publication, prenez connaissance de nos directives de publication puis contactez-nous.



Abonnez-vous à notre newsletter

    Yves Bonnardel a écrit de nombreux articles sur le naturalisme, ainsi que La Domination adulte (Le Hêtre-Myriadis, 2015). Il a également co-écrit Solidarité animale (La Découverte, 2020) et co-dirigé La Révolution antispéciste (Puf, 2018).