HAUT
Image Alt

Naturel

Notre civilisation oppose les lois naturelles et la liberté humaine, le naturel et l’artifice

D’un monde soumis à des lois naturelles, à un ordre naturel, l’Humanité surgit avec ses artifices, ses conventions. Se distinguant par l’esprit, elle est le règne de la liberté, de l’art, du progrès, quand les éléments naturels obéissent à la loi de la nature. Par la raison, l’Humanité devient maître d’elle-même et émerge de la Nature, la maîtrise et en prend possession. Elle devient créatrice de son monde, la Nature lui servant de décor, de piédestal… et de réservoir de ressources. Extraordinaire, le monde artificiel qu’elle crée est censé être fondamentalement autre que le monde dit naturel.

Dans ce court article, Estiva Reus présente un texte fameux de John Stuart Mill, qui se propose d’examiner la validité des doctrines qui font de la Nature un critère du juste et de l’injuste, du bien et du mal. Un

Les discours naturalistes prospèrent dans le domaine de l'alimentation. Dans cette vidéo, Florence Dellerie nous invite à rompre avec le mythe de l’alimentation naturelle.

Dans cette courte vidéo, Yves Bonnardel expose que l’idée de nature sert à court-circuiter la réflexion sur de nombreux enjeux éthiques et politiques, et que la combattre est crucial pour toutes les luttes d’émancipation.

Dans cette vidéo, Sohan Tricoire évoque un pilier de la naturopathie : le causalisme. Il s'agit d'une approche méthodologique visant à cibler les causes profondes des problèmes de santé, par opposition à la médecine conventionnelle, qui ne s’attaquerait qu’aux symptômes.

Le recours à l’ordre naturel des choses est souvent utilisé pour défendre les opinions qui nous apparaissent comme des évidences. Cette vidéo drôle et percutante illustre, jusqu’à l’absurde, les conséquences tragiques de cet appel à la nature.

Une vidéo pédagogique qui s’attaque aux justifications des injustices et des inégalités par l’usage du sophisme de l’appel à la nature. Lorsque par exemple, à l’instar du darwinisme social, il légitime la loi du plus fort. Celle-ci censée prévaloir dans

Un livre important : l’idée de nature peut être considérée comme une des principales « ombres de Dieu », sinon comme le principe de toutes les idées contribuant à « diviniser » l’existence (et à la déprécier ainsi en tant que telle).

Cet article de Frédéric Mesguich porte sur l’« alimentation naturelle », souvent opposée aux spécialités issues de l’industrie agroalimentaire et à certaines techniques culturales. Pourtant, une alimentation « non naturelle » peut s’avérer meilleure pour la santé humaine, l’environnement et

Ce texte de Yves Bonnardel soutient que l’idée de Nature fait l’objet d’une religiosité diffuse, rarement identifiée comme une forme de religion ou de mystique. L’idéologie naturaliste impreigne sous différents aspects la culture de notre société et, partant, ses institutions.